Les animaux dans la poésie amazighe


Dans toutes les cultures et les civilisations, la littérature orale regorge de références aux animaux. La faune permet au créateur d’opérer un détour pour mieux parler des hommes, ses semblables (les fables de La fontaine sont un exemple édifiant). Dans la poésie amazighe, l’animal fonctionne comme icone, incarnation d’une valeur, d’un ordre, d’une conduite qui est inhérente à sa nature. L’animal invoqué par l’aède, permet la transmission d’un message de sagesse, une leçon de morale à méditer par le récepteur. Nous livrons à nos lecteurs quelques vers puisés de la poésie amazighe où chaque animal revêt une signification particulière.

L’avidité et la recherche du profit peut conduire à la mort comme c’est le cas dans ce vers où le poisson, en quittant son univers, s’expose à une menace mortelle:
Ttemâ ayd ihezzan aselm ad iffegh aman
Uma netta wer ittuyamaz iga butâewwamt
C’est la gourmandise qui de l’eau fit sortir le poisson
Lui, bon nageur, ne se serait jamais laissé prendre

Ici l’oiseau incarne le messager, c’est un moyen de communication rapide et discret, un remède efficace qui peut alléger les souffrances d’un amant:
A yagdid n âari derd ad awn inigh
sslam g ifr awi t i wehbib ar taxamt
Alouette des monts, déscends que je te dise
Mon bonjour apporte-le d’un coup d’aile à la tente de ma promise

Dans le vers qui suit, le sanglier réfère à un rival qui guette sa proie et agit au moment opportun, brisant une attente lente:
Cuf ay hdigh ddra allig iwejd ad iwrigh
Xes yuk n yid ayd hwigh izelleât ubulxir
Patiemment j’ai surveillé le maïs qui blondissait
Une nuit d’inattention et le sanglier saccagea tout

Le manque d’expérience provoque le ridicule. Chaque chose a ses règles et tout problème suppose des solutions adaptées:
Idda lwez gher aman nna g ittrewwah ku yass
A yahyud nna demmeên ad as n alin s âari
Chaque jour vers l’eau fraîche le canard s’en va
Idiot qui espère un rendez-vous en forêt

Dans ce vers, seul le défi peut permettre d’arriver à bout d’un problème. Précisément l’amant n’a qu’un choix: se faire imposer devant son amante récalcitrante:
Nekkin d aâisawi cem ag gan tifighra
Ullah ttekkesgh am ssem adday cem namz
Vipère, je suis un Aîssaoui
Te prendrai et enlèverai ton venin
La nature fait bien les choses et personne n’a pas à se plaindre de ce qu’il est. Il n’est qu’une créature, et toute créature reste imparfaite:
Hemd i rbbi ac ibdan isennan nna d ighsan
Irar ac a yinsi talughi gher tadawt nnec

Ces exemples illustrent les diverses significations et usages des animaux dans la poésie amazighe. Les problèmes d’existences sont traités de manière symbolique à travers le recours au monde animalier. Toutefois, les “valeurs” ou sens incarnés par la faune, relèvent de l’universel souvent et témoignent de la dimension humaine et transculturelle de cette poésie.


0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments