La FIFA adopte un championnat raciste envers les peuples autochtones


Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a adopté ce qu’il a appelé la « Coupe Arabe 2021 » qui se tiendra à la fin de cette année au Qatar.

Infantino a annoncé que le conseil de la FIFA a approuvé l’organisation de ladite “Coupe Arabe”, avec la participation de 22 équipes, dont 12 équipes de la confédération asiatique de football: Qatar, Koweït, Oman, Irak, Jordanie, Liban, Palestine, Arabie saoudite, Syrie, Emirats Arabes Unis, Yémen et Bahreïn, en plus de 10 équipes du continent africain: Egypte, Maroc, Tunisie, Algérie, Libye, Somalie, Soudan, Comores, Djibouti et Mauritanie.

Un certain nombre de militants et d’acteurs amazighs ont critiqué ce qu’ils ont décrit comme « l’encouragement de la FIFA au racisme et à la discrimination contre les peuples autochtones dans une région culturellement et linguistiquement diversifiée, faisant référence aux amazighs, qui représentent la majorité des peuples nord-africains, aux kurdes, aux arméniens, aux coptes et autres.

Les militants ont déclaré qu’en adoptant ce « championnat ethnique », la FIFA encourage le racisme et la discrimination contre les peuples autochtones et adopte la vision du « Parti Baas Arabe, qui a tenté d’entièrement arabiser la région».

« Avec l’adoption de ce tournoi par la FIFA, elle a pris parti envers une unité fictive basée sur la race pure arabe», a déclaré le chercheur et acteur amazigh Abdallah Buzndak. « C’est un tournoi raciste ne concernant que les arabes », a-t-il dit. « Le championnat arabe promeut une idéologie dépassée avec la disparition des partis Baas », a-t-il ajouté.

« La région que la FIFA appelle le « monde arabe » (Arab World) sur son site officiel est une région composée de différentes ethnies, de langues et de cultures, comprenant des Arabes, des Kurdes, des Amazighs, des Araméens et des Coptes … alors pourquoi réduire toute cette région à une seule ethnie arabe?».

Abdallah Buzndak a aussi appelé les organisations de défense des droits de l’homme dans les pays de cette région de poursuivre la FIFA en justice « en raison de sa violation flagrante des droits culturels des peuples de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ».


0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments