L’artiste Idir, ambassadeur de la chanson amazighe, s’est éteint


Le chanteur Idir, icône de la chanson kabyle à travers le monde, s’est éteint hier soir à l’âge de 70 ans à l’hôpital Bichat à Paris.

La triste nouvelle est tombée, sous la forme d’un communiqué touchant posté par la famille du chanteur kabyle sur sa page Facebook.

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir était né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, près de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie. Alors qu’il se destinait à être géologue, il s’est engagé dans la voie artistique presque par hasard à l’age de 24 ans.

Sur Radio Alger, il remplace au pied levé une chanteuse et sa chanson en langue amazighe « A Vava Inouva », qui évoque les veillées dans les villages kabyles, a connu un succès mondial à son insu pendant qu’il fait son service militaire. Cette chanson est considérée comme le premier tube international venu d’Afrique du Nord. Elle sera traduite en vingt langues.

AkalPress présente à ses proches, amis et à l’ensemble de la famille artistique ses condoléances les plus sincères.


0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments