Les islamistes du PJD programment la mort de l’IRCAM


Alors que le Conseil du Gouvernement s’active pour l’adoption des textes réglementaires devant renforcer l’officialisation de la langue amazighe, les députés islamistes, eux, programment la mort de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM).

Les députés islamistes préparent la mise à mort de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) à travers l’introduction d’un amendement lors de l’examen du projet de loi organique instituant le Conseil national de la culture et des langues.

Ils justifient leur acte par le fait que le Maroc aura un conseil national qui englobe tout, fait savoir Maghreb Intelligence. En clair, il s’avère inutile d’avoir l’IRCAM. Une institution de plus. Seul paradoxe : ces députés islamistes n’adoptent pas la même position quant à l’Institut de l’arabisation.

« Ces gens-là jouent avec le feu et il y a une différence entre gratter ses bases dans le sens du poil et préserver l’intérêt du pays et son unité », déclare un militant de la cause amazighe. Pour lui, l’IRCAM est un grand acquis, non seulement pour les amazighs, mais aussi pour tout le pays.

Bladi


0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments